Trump modère finalement ses propos à l’égard des musulmans

Trump modère finalement ses propos à l’égard des musulmans

Donald Trump, candidat républicain à la présidence des Etats-Unis, aurait-il décidé de mettre de l’eau dans son vin ? Malmené dans les sondages, il aurait renoncé à son projet d’interdire l’entrée sur le territoire américain aux ressortissants de confession musulmane.

La chaîne américaine CNN, qui a interrogé plusieurs personnes au sein son équipe de campagne, indique que Trump serait sur le point de préparer un mémo au sujet de plusieurs volets du programme du candidat, notamment le plus sensible qui consiste tout bonnement à interdire l’entrée sur le territoire américain aux musulmans avant que les dirigeants américain ne puissent faire un bilan de « ce qu’il se passe ».

Le milliardaire avait ainsi scandalisé de nombreuses figures de son propre parti avec cette proposition radicale, énoncée après l’attentat de San Bernardino, en Californie, commis par un couple radicalisé.

Une position qui était restée intacte après le massacre d’Orlando le 12 juin dernier, il avait même affiné sa rhétorique, en proposant de suspendre l’immigration de musulmans provenant de régions du monde qui ont un passé avéré de terrorisme avec les Etats-Unis.

Interrogée par CNN, la porte-parole nationale de Donald Trump, Katrina Pierson, a indiqué que ce dernier se préparer actuellement à affiner sa stratégie. De son côté, son attachée presse Hope Hicks a précisé que cette interdiction ne viserait que les ressortissants de pays qualifiés de « terroristes », peu importe leur confession.

Lors d’un déplacement en Ecosse, un journaliste avait demandé au milliardaire si un Ecossais de confession musulmane pouvait s’installer aux Etats-Unis sous sa présidence, et Donald Trump avait répondu par la négative.

« Cela ne me dérangerait pas, cela ne me dérangerait pas », avait-il ainsi lancé.

Laisser un commentaire

*