Putsch en Turquie : la purge affecte désormais Turkish Airlines

Putsch en Turquie : la purge affecte désormais Turkish Airlines

La vaste purge lancée par le président turc Recep Tayyip Erdogan, se poursuit en Turquie, elle touche tous les étages du système. C’est désormais au tour de la compagnie aérienne nationale, Turkish Airlines, d’annoncer quelque 211 licenciements d’employés en raison de leurs liens allégués avec le prédicateur Fethullah Gülen, désigné comme principal initiateur du coup d’Etat manqué le 15 juillet dernier dans le pays.

La purge continue en Turquie, après avoir concerné une quarantaine de journalistes ce lundi, c’est au tour de la Turkish Airlines d’être exposé dans ce dossier. La compagnie aérienne nationale explique dans un communiqué que des attitudes et comportements portants atteinte aux intérêts turcs avaient été repérés et a donc assuré avoir pris les mesures nécessaires pour les sanctionner.

La compagnie aérienne dispose d’une solide réputation à travers le monde, elle a assuré vouloir poursuivre la lutte pour la démocratie dans son pays.

Turkis Airline dessert 284 aéroports dans 113 pays différents. En 2015, le transporteur a conclu un exercice de haute volée avec une hausse de 19% de son chiffre d’affaires, à 8,9 milliards d’euros, et une progression de 65% de bénéfice net.

Une compagnie en souffrance

La compagnie n’a pu que payer les frais de la situation sécuritaire particulièrement délétère en Turquie, tout comme l’ensemble du secteur du tourisme dans le pays.

L’année dernière, l’aéroport international Atatürk d’Istanbul était devenu le troisième plus important aéroport d’Europe, il a malheureusement été le théâtre d’une attaque terroriste revendiquée par le groupement Etat islamique. Un attentat survenu le 28 juin dernier et qui a fait 41 morts.

Laisser un commentaire

*