Présidentielle Zambie : dépouillement en cours, fort taux de participation prévu

Présidentielle Zambie : dépouillement en cours, fort taux de participation prévu

Le scrutin devrait ressembler à un reboot de l’affrontement entre M. Lungu du Front Patriotique (PF) tenant actuellement les reines u pays, et M. Hichilema, surnommé HH, un homme d’affaires fortuné autodidacte, candidat du Parti uni pour le développement national (UPND).

Un scrutin qui s’est déroulé dans le calme

Selon un journaliste de l’AFP, le scrutin se serait déroulé dans le calme, malgré de nombreux heurts, parfois violents entre les partisans du Front Patriotique (PF) de M. Lungu et ceux du Parti uni pour le développement national (UPND) de M. Hichilema qui ont duré des semaines.

De longues files d’électeurs ont été observées dans la capitale du pays par un journaliste de l’AFP, ce qui laisse croire que le taux de participation sera élevé. Au total, environ sept millions de Zambiens étaient appelés à se prononcer par les urnes, et choisir parmi les neufs candidats en lice.

Ce nouveau scrutin intervient 18 mois à peine après la présidentielle organisée à la suite du décès de l’ancien chef de l’Etat Michael Sata, vaincu par la maladie en octobre 2014, durant son mandat.

Lors du précédent scrutin, c’est le candidat Edgar Lungu qui l’avait emporté, réunissant quelque 28 000 voix d’avance sur son opposant M. Hichilema, soit à peine 1,5% de plus. A l’époque, l’élection n’avait compté qu’un seul et unique tour.

De nombreuses voix en Zambie s’élèvent pour affirmer que le président Lungu a besoin de plus de temps pour exercer le pouvoir.

Laisser un commentaire

*