L’Etat islamique essuie un sérieux revers en Afghanistan

L’Etat islamique essuie un sérieux revers en Afghanistan

Le chef de l’organisation Etat islamique (EI) pour l’Afghanistan et le Pakistan a été tué le 26 juillet par un tir de drone américain en territoire afghan, a déclaré un représentant du Pentagone.

L’information n’avait pas encore été confirmée par la coalition internationale qui stationne à Kaboul, c’est désormais chose faite, par la voix du porte-parole adjoint du Pentagone, Gordon Townbridge.

La frappe à l’origine de la mort d’Hafez Saïd a eu lieu dans le district de Kot, dans la province afghane de Nangarhar, a précisé le Pentagone. La mort de ce responsable de l’Etat islamique constituerait un revers important pour le groupement ultra radical qui tente de s’ancrer en Afghanistan et au Pakistan.

Le décès aurait été acté durant des opérations menées conjointement par les forces spéciales américaines et afghanes contre les djihadistes de l’Etat islamique dans le sud de la province de Nangrahar, a précisé le porte-parole adjoint du Pentagone.

Une frappe à l’encontre du leader Hafez Saïd dans le district d’Achin le 26 juillet dernier a ainsi entraîné sa mort, détaille Gordon Townbridge.

Deux leaders morts en quelques mois

Hafiz Saeed Khan est le second leader d’un groupe armé islamiste mort sous le feu de l’armée américaine dans la région en quelques mois. En mai, un drone américain avait attaqué et tué le mollah Akhtar Mansour, leader des talibans afghans, alors qu’il était au Pakistan.

Laisser un commentaire

*