La Chine se joint à lutte anti-drogue aux Philippines

La Chine se joint à lutte anti-drogue aux Philippines

Le président philippin Rodrigo Duterte, en lutte acharnée contre la drogue dans son pays, peut désormais compter sur un soutien de poids : Pékin.

La Chine a le désir d’établir un plan de lutte en coopération avec son voisin philippin afin d’éradiquer le trafic de drogue, et placer les dealers derrière les barreaux.

Duterte a un nouvel allié

Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a ainsi déclaré que le gouvernement de son pays avait pris sa décision afin de soutenir la politique de Rodrigo Duterte, qui tente de lutter contre le trafic de drogue aux Philippines, tout en précisant que Pékin comprenait parfaitement son nouvel allié.

Qualifiant la drogue de fléau, et d’« ennemi de l’humanité », le porte-parole chinois a indiqué que son pays voulait participer activement à la lutte contre le trafic aux Philippines, et mettre en place un plan d’action commun avec son voisin

Elu en juin 2016, Rodrigo Duterte a dressé une liste noire des fléaux à éradiquer dans son pays. Avec un village/quartier sur cinq abritant des trafiquants (données du site philippin Rappler), la drogue apparaît comme une cible principale. A Manille, le taux de dealer par quartier monte même à 92%.

Laisser un commentaire

*