Nigeria : une frappe accidentelle de l’armée de l’air fait 90 morts

Nigeria : une frappe accidentelle de l’armée de l’air fait 90 morts

Un bombardement accidentel de l’armée de l’air nigériane a fait au moins 90 victimes, dont une majorité de femmes et d’enfants, dans le nord-est du pays.

Les victimes vivaient toutes dans un camp de déplacés ayant fui les zones où sévissait Boko haram.

L’organisation Médecins Sans Frontières a indiqué ce vendredi que cet avion de l’armée nigériane a largué deux bombes au milieu de la ville de Rann, qui accueille des milliers de déplacés.

Selon MSF, le bilan pourrait s’alourdir, plusieurs rapports concordants faisant état d’environ 170 morts. L’ONG opérait depuis peu dans le camp de Rann.

Des soins sur le long terme

Une enquête a été ouverte. Selon le directeur général de MSF, Bruno Jochum, le bilan doit être confirmé et les familles de victimes doivent être au courant des circonstances de ce terrible événement. Les survivants devront de leur côté recevoir un certain nombre de soins de longue durée ainsi qu’un soutien sur le long terme, a ajouté le dirigeant de l’ONG.

L’armée nigériane mène une guerre quasiment à huis clos contre les combattants de la secte djihadiste Boko Haram depuis 2009, date de début de l’insurrection du groupe terroriste, le conflit a fait plus de 20.000 victimes et plus de 2,6 millions de déplacés.

Laisser un commentaire

*