Crise en Libye : les combats près de Tripoli font 21 morts

Crise en Libye : les combats près de Tripoli font 21 morts

Le gouvernement libyen, soutenu par l’ONU, a déclaré que 21 personnes avaient été tuées et 27 blessées lors de combats près de la capitale, Tripoli.

Un coup d’Etat selon al-Serraj

Le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a appelé à un arrêt immédiat des combats et à des pourparlers.

Les forces rebelles du général Khalifa Haftar ont avancé de l’est dans le but de prendre Tripoli.

Le Premier ministre Fayez al-Serraj l’accuse de tenter un coup d’État et affirme que les rebelles seront confrontés à la force.

Parmi les morts, se trouvait un médecin du Croissant-Rouge. Les forces du général Haftar ont déclaré avoir perdu 14 combattants.

Auparavant, l’ONU avait appelé à une trêve de deux heures afin que les victimes et les civils puissent être évacués, mais les combats se poursuivaient.

Dans un communiqué, le secrétaire d’Etat américain Pompeo a déclaré que les Etats-Unis étaient “profondément préoccupés par les combats près de Tripoli” et a souligné la nécessité de négociations.

“Cette campagne militaire unilatérale contre Tripoli met en danger les civils et compromet les perspectives d’un avenir meilleur pour tous les Libyens”, indique le communiqué.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.