L’Inde révoque le statut spécial accordé au Cachemire

L’Inde révoque le statut spécial accordé au Cachemire

Le gouvernement indien a révoqué une partie de la constitution qui confère un statut spécial au Cachemire administré par les Indiens, faisant craindre des troubles.

L’article 370 est sensible, car il garantit une autonomie importante à l’État à majorité musulmane.

La mesure s’est accompagnée d’une panne d’électricité des médias et des télécommunications qui a débuté dimanche 4 août au soir.

Il y a une insurrection de longue date du côté indien. L’Inde et le Pakistan se sont affrontés plusieurs fois à propos du Cachemire.

« Pour de nombreux Cachemiriens, l’article 370 constituait la principale justification pour faire partie de l’Inde et, en le révoquant, le BJP a irréversiblement modifié les relations de Delhi avec la région », rapporte Geeta Pandey, de la BBC.

Entre-temps, le Parlement indien devrait adopter un projet de loi divisant le Cachemire sous administration indienne en deux territoires gouvernés directement par Delhi.

Le Pakistan a condamné la décision de l’Inde de révoquer le statut spécial de sa partie du Cachemire, affirmant qu’elle “exercerait toutes les options possibles” pour la contrer.

“L’Inde joue un jeu dangereux qui aura de graves conséquences pour la paix et la stabilité de la région”, a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Shah Mehmood Qureshi.

Mais une source gouvernementale indienne a déclaré qu’il n’y avait aucune implication extérieure puisque la ligne de contrôle, la frontière de facto et les frontières du Cachemire n’avaient pas été modifiées.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.