Purdue Pharma se déclare en faillite aux États-Unis

Purdue Pharma se déclare en faillite aux États-Unis

Le fabricant américain de médicaments Purdue Pharma a déposé une demande de protection contre la faillite dans le cadre de ses efforts pour faire face à des milliers de poursuites qui accusent la société d’alimenter la crise des opioïdes aux États-Unis.

Le conseil d’administration de la société a approuvé le dépôt de bilan ce dimanche 15 septembre.

Cette décision vise en partie à résoudre plus de 2 600 actions en justice intentées contre Purdue pour son rôle présumé dans l’épidémie d’opioïdes.

Au début du mois, le cabinet a conclu un accord provisoire pour régler la plupart de ces poursuites.

Purdue avait été poursuivi en justice par des milliers de villes et de comtés à travers les États-Unis, qui affirment que Purdue et ses propriétaires, la famille milliardaire Sackler, avaient commercialisé de manière agressive l’analgésique sous ordonnance OxyContin, tout en induisant en erreur médecins et patients sur les risques de dépendance et de surdose.

Le fabricant de médicaments a conclu un accord avec 24 États et cinq territoires américains, mais deux douzaines d’autres États restent opposés au règlement proposé.

Dans une déclaration rapportée par Reuters, des membres de la famille Sackler ont déclaré : “Nous espérons que le processus de réorganisation de la faillite en cours mettra fin à notre propriété de Purdue et garantira que ses actifs soient consacrés au bénéfice de l’intérêt public”.

Les conditions de la mise en faillite

Le chapitre 11 du code des faillites américain, reporte les obligations d’une entreprise américaine envers ses créanciers, lui laissant ainsi le temps de réorganiser ses dettes ou de céder une partie de ses activités.

Selon les termes de l’accord, Purdue doit être dissoute et les fonds réunis – estimés à environ 10-12 milliards de dollars -, notamment une contribution minimale de 3 milliards de dollars de la famille Sackler – seront destinés au règlement des poursuites judiciaires. Les Sackler ont également offert 1,5 milliard de dollars supplémentaires provenant de la vente éventuelle de Mundipharma, une autre société pharmaceutique appartenant à la famille.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.