Allemagne AfD : l’extrême droite dépasse le parti d’Angela Merkel en Thuringe

Allemagne AfD : l’extrême droite dépasse le parti d’Angela Merkel en Thuringe

Un parti d’extrême droite allemand a battu le parti de centre droit de la chancelière Angela Merkel pour la troisième place d’une élection régionale.

L’Alternative pour l’Allemagne (AfD) a remporté environ 23% des voix contre 22% pour les démocrates chrétiens (CDU) en Thuringe, un État de l’ex-Allemagne de l’Est.

L’AfD a plus que doublé ses résultats, contre 10,6% il y a cinq ans.

Le parti d’extrême gauche Linke, qui fait partie de la coalition de gauche au pouvoir, a obtenu le plus de voix et a légèrement augmenté son résultat.

Un des partenaires de la coalition, les sociaux-démocrates (SPD), a vu son soutien tomber de 12,4% à 8%, selon les sondages, alors que son autre partenaire, les Verts, a maintenu son score à environ 5%.

Le résultat en Thuringe pourrait voir naître des ramifications à l’échelle nationale, selon les observateurs.

C’est une gifle pour la CDU et le SPD, qui gouvernent ensemble l’Allemagne, selon eux. Les mauvais résultats exacerberont les luttes pour le leadership des deux parties.

Pourquoi l’AfD alarme-t-il autant l’Allemagne ?

“Pour la Thuringe et le centre démocratique, c’est un résultat amer”, a déclaré Mike Mohring, principal candidat de la CDU en Thuringe, dans la capitale régionale, Erfurt.

L’AfD a été fondé en 2013 en tant que parti anti-euro, mais s’est radicalement tourné vers des thématiques telles que l’immigration et l’islam, renforçant ainsi le nombre de ses sympathisants lors de la crise migratoire de 2015.

Son chef en Thuringe, l’ancien professeur d’histoire Bjoern Hoecke, a été critiqué par les dirigeants juifs et les principaux partis politiques après une polémique sur le mémorial de l’Holocauste à Berlin.

“Le soleil se lève au-dessus de l’est et nous allons bientôt le voir briller au-dessus de toute l’Allemagne”, a déclaré M. Hoecke à ses partisans au soir de l’élection.

“Nous avons créé l’est bleu [la couleur de l’AfD] et dans quelques années à peine, nous serons un parti populaire pour toute l’Allemagne.”

Il y a deux ans, l’AfD a choqué l’establishment politique allemand, extrêmement sensible au passé nazi du pays, lorsqu’il a recueilli 12,6% des voix à une élection générale et s’est présenté au Parlement pour la première fois.

Le gouvernement a mis en garde ce mois-ci contre une menace élevée posée par l’extrémisme de droite, l’antisémitisme et le terrorisme de droite.

La gauche reviendra-t-elle au pouvoir en Thuringe ?

Bodo Ramelow, qui est devenu le premier Premier ministre de Linke en 2014 à Thuringe, a déclaré à la chaîne allemande ARD qu’il se voyait “clairement renforcé”.

“Mon parti a clairement remporté le mandat pour gouverner et c’est à moi de le reprendre”, aurait-il déclaré à l’agence de presse Reuters.

La CDU, qui a remporté 33,5% des suffrages en Thuringe en 2014, avait précédemment refusé de coopérer avec le Linke.

Aucuns partis ne souhaite former une coalition avec l’AfD.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.