Des élections en Pologne en forme de sondage sur le parti au pouvoir

Des élections en Pologne en forme de sondage sur le parti au pouvoir

Le parti polonais du droit et de la justice (PiS) a remporté les élections législatives de dimanche dernier. La plupart des résultats sont désormais comptabilisés.

Le parti nationaliste conservateur dispose de près de 44% des voix, suffisamment pour renforcer sa majorité à la Chambre basse.

Le principal rival, la coalition civique centriste (KO) remporte environ un quart des voix.

Le PiS est en désaccord avec l’UE à propos des réformes du système judiciaire polonais et a également été critiqué pour sa position sur les droits des homosexuels.

“Nous remportons la victoire”, a déclaré au soir de l’élection le chef du Parti PiS en liesse, Jaroslaw Kaczynski, au siège du parti à Varsovie.

“Nous avons quatre ans de dur labeur. La Pologne doit changer davantage et pour le mieux.”

Au cours de son premier mandat, le parti a mis en place de généreux programmes d’aide sociale, renforçant ainsi son soutien aux électeurs les plus pauvres.

Les mesures comprennent une allocation populaire pour enfants, des allégements fiscaux pour les bas revenus et une augmentation des pensions et du salaire minimum.

“Le PiS prend enfin soin des membres les plus faibles et les plus vulnérables de la société”, a déclaré à l’AFP Kasia, une psychologue de 40 ans travaillant dans un refuge pour femmes, après avoir voté dimanche à Varsovie. “Je l’ai vu de mes propres yeux dans mon travail.”

Le PiS semble avoir obtenu le pourcentage le plus élevé de voix depuis le rétablissement de la démocratie, en 1989.

Le parti aura une majorité légèrement accrue et un mandat fort pour poursuivre son programme socialement conservateur.

Les conservateurs se sont engagés à poursuivre leur réforme controversée du système judiciaire malgré l’opposition de la Commission européenne, qui affirme que l’indépendance des juges polonais est en train de s’éroder. Cette question n’a pas entamé la popularité du parti.

Au lieu de cela, il a récolté les fruits de son généreux programme d’aide sociale, qui a profité à des millions de familles. Pour la première fois depuis des années, il a proposé un budget équilibré pour l’année prochaine, malgré les avertissements des économistes selon lesquels ce programme détruirait les finances publiques.

Cette formation politique a maintenant la réputation d’un parti qui tient ses promesses.

Les résultats de 99% des circonscriptions publiées ce lundi 14 octobre suggèrent une augmentation du nombre de députés par rapport aux 231 députés qu’ils détiennent actuellement dans la chambre basse de 460 sièges à 239.

Les sondages à la sortie des urnes ont suggéré que le taux de participation était supérieur à 60%.

La coalition de gauche Lewica devrait arriver en troisième position.

Robert Biedroń, l’un des trois co-dirigeants du groupe et premier élu polonais ouvertement homosexuel, a déclaré lors d’un rassemblement : “Nous retournons au Parlement. Nous retournons à l’endroit auquel la gauche polonaise a toujours eu sa place.”

Les droits des LGBT sont devenus le principal débat avant les élections. Le PiS et l’Église dans le pays soutiennent que les droits des homosexuels constituent une menace pour les familles et les valeurs polonaises traditionnelles.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.