Mise en accusation de Donald Trump : un sénateur invite les témoins à la Maison Blanche à s’exprimer

Mise en accusation de Donald Trump : un sénateur invite les témoins à la Maison Blanche à s’exprimer

Le plus haut démocrate du Sénat américain a appelé les actuels et anciens collaborateurs de la Maison Blanche à témoigner lors du procès en destitution du président Donald Trump.

Chuck Schumer a déclaré qu’il souhaitait la convocation de hauts fonctionnaires, dont le chef de cabinet par intérim de la Maison Blanche, Mick Mulvaney et l’ancien conseiller John Bolton.

Mais les républicains, qui contrôlent le Sénat, ont appelé à un court procès sans témoins.

Un vote à la Chambre dirigée par les démocrates pour destituer M. Trump était prévu ce mercredi 18 décembre.

Si la majorité vote pour la mise en accusation, l’affaire sera ensuite soumise à un procès au Sénat sous contrôle républicain.

Le président est accusé d’avoir sollicité un pays étranger pour l’aider politiquement, en essayant de faire pression sur l’Ukraine pour lancer une enquête sur la corruption de son rival démocrate Joe Biden.

M. Trump est également accusé d’entraver le Congrès. La Maison Blanche a refusé de permettre au personnel de témoigner lors des audiences à la Chambre des représentants ces dernières semaines.

Le président républicain nie toute faute. Il a qualifié l’enquête menée par les démocrates de “chasse aux sorcières” et a prédit qu’elle se retournerait contre eux et que lui-même en bénéficierait aux élections l’année prochaine.

En pleine procédure de destitution, Donald Trump attaque Nancy Pelosi… sur ses dents

Donald Trump a fustigé ce dimanche 15 décembre le leader démocrate de la Chambre, la présidente Nancy Pelosi, tweetant que “les dents de Nancy tombaient de sa bouche, et elle n’a pas eu le temps de réfléchir !”

Lundi matin, le comité judiciaire de la Chambre a publié son avis pour la destitution de M. Trump dans un rapport de 658 pages qui l’accuse d’avoir “trahi la nation en abusant de sa haute fonction”.

Qu’a dit Chuck Schumer ?

M. Schumer, un sénateur de New York, a fait appel aux témoins dans une lettre adressée la veille au chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell.

En plus de M. Mulvaney et de M. Bolton – un ancien conseiller à la sécurité nationale – il a également appelé Robert Blair, un haut responsable de M. Mulvaney, et le responsable du budget Michael Duffey à témoigner lors du procès prévu au Sénat.

“Ces quatre témoins ont été invités à témoigner lors de l’enquête sur la destitution de la Chambre, mais n’ont pas comparu”, indique la lettre.

Il a évoqué «l’esprit bipartisan» du procès de destitution de 1999 du président d’alors, Bill Clinton, au cours duquel des témoins ont été appelés.

“Il est clair que le Sénat devrait également entendre les dépositions des témoins à ce procès”, a-t-il écrit, alors qu’il demandait la délivrance de citations à comparaître pour les quatre hommes.

M. Schumer a déclaré qu’il voulait également que le Sénat émette des citations à comparaître pour un ensemble de documents qui, selon les démocrates, “apporteront un éclairage supplémentaire” sur les relations de M. Trump avec l’Ukraine.

Il a également établi un calendrier pour le procès prévu au Sénat, suggérant que la procédure préliminaire aura lieu le 6 janvier et que les sénateurs et le juge en chef de la Cour suprême des États-Unis, John Roberts, qui présidera l’affaire, prêteront serment le lendemain. Au total, il a suggéré jusqu’à 126 heures de procédure.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.