À Abidjan, la saison des pluies fait des dégâts

À Abidjan, la saison des pluies fait des dégâts

Abidjan connaît de graves intempéries depuis le début de la saison des pluies. Les fortes précipitations ont provoqué des inondations dans l’ensemble du pays, et plus particulièrement dans certains quartiers de la capitale économique ivoirienne. Face à ces événements dévastateurs, Dominique Nouvian Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire, a tenu à apporter un soutien concret aux populations sinistrées.

Rues inondées, détritus charriés par des torrents de boue, éboulements, habitations englouties… Cette année, la saison des pluies n’aura pas épargné la Côte d’Ivoire. Les pluies diluviennes qui s’abattent sur le pays depuis la mi-juin ont fait de nombreuses victimes et causé des dégâts matériels importants. « Le bilan au plan national, à la date du 21 juin 2020, fait état de 721 ménages sinistrés, soit 3 605 personnes affectées, 9 blessés et 19 décès, dont 16 à Anyama», a déploré Mariatou Koné, ministre de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté.

Glissement de terrain : Anyama pleure ses victimes

Après les inondations qui ont touché plusieurs quartiers d’Abidjan le 15 juin et qui continuent de causer des dégâts, la ville d’Anyama, située à 10 km du poumon économique ivoirien, a payé le plus lourd tribut dans tout le pays. Le 18 juin, un glissement de terrain provoqué par les fortes pluies a enseveli une vingtaine d’habitations, piégeant 16 personnes pendant leur sommeil. De nombreuses familles ont ainsi dû quitter leur domicile, les lieux étant devenus inaccessibles. Au total, près de 750 personnes ont été touchées par cette catastrophe naturelle. Après s’être rendu rapidement sur place pour constater l’étendue des dégâts, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Vagondo Diomandé, a adressé les condoléances du chef de l’État, Alassane Ouattara, aux familles des victimes. Il en a également profité pour les assurer de son soutien et demander aux populations de quitter les zones inondables afin d’éviter d’autres pertes.

Le drame subi par les habitants d’Anyama a en effet ému jusqu’au plus haut sommet de l’État. Très affectée par cet événement malheureux, la première Dame Dominique Nouvian Ouattara a, elle aussi, tenu à apporter son soutien aux familles des victimes. Sylvie Patricia Yao, sa directrice de cabinet, a été dépêchée sur place pour témoigner de son affection et de sa compassion. « Vous avez subi les affres de la pluie. Certains ont perdu des êtres chers et tous leurs biens. La première Dame, Dominique Ouattara vous dit “yako” pour cette grande perte », a témoigné l’émissaire de l’épouse du Président. Elle a également rappelé l’importance de quitter les zones devenues dangereuses afin de ne pas revivre de nouvelles catastrophes…

Dominique Nouvian Ouattara distribue 39 millions de FCFA (59 526 euros) de dons en urgence

Preuve de sa volonté de soutenir les familles touchées, Dominique Nouvian Ouattara a offert aux victimes de l’éboulement de terrain d’Anyama une aide substantielle, en nature, de 32 millions de Francs CFA (48  842 euros). Ce don est composé de produits de première nécessité, tels que 300 sacs de riz de 25 kilos, 250 cartons de bidon d’huile, 300 cartons de pâtes alimentaires, 200 matelas, 1 000 nattes et 4 tonnes de sucre. « Ce drame me peine beaucoup. Je voudrais adresser mes sincères condoléances aux familles des disparus et leur témoigner toute ma solidarité, a-t-elle exprimé. Je demande à tous nos frères et sœurs qui habitent les zones à risque de suivre les recommandations des autorités compétentes. Les pluies diluviennes menacent nos vies. Mettez-vous à l’abri car nous tenons à vous. »

En complément des dons en nature, la présidente-fondatrice de la Fondation Children of Africa, qui intervient depuis plus de 20 ans auprès des enfants et femmes ivoiriennes dans les domaines sanitaire, social, éducatif et culturel, a également attribué une enveloppe de 7 millions de Francs CFA (10 684 euros), dont  5 millions Francs CFA (7 631 euros) aux familles des personnes décédées et 2 millions de Francs CFA (3 053 euros) aux proches des blessés. Cette aide a été remise à l’occasion d’une cérémonie organisée dans l’enceinte de l’église catholique Notre-Dame d’Anyama, qui abrite une partie des familles touchées, en présence des autorités de la commune d’Anyama, des chefs traditionnels et des représentants des familles sinistrées. Dominique Nouvian Ouattara y était représentée par Sylvie Patricia Yao. Le porte-parole des sinistrés, Siaka Koné, lui a transmis la reconnaissance des familles pour cet élan de solidarité.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.